( 25 septembre, 2014 )

Série de gilet en feutre

Les feuilles commencent à tomber avec le vent frais qui pointe son nez,  nos prés perdent  leur couleur vert pétant,  nos brebis se recouvrent d’une belle toison bien épaisse…. L’automne arrivant, j’ai fais quelques gilet en feutre  pour affronter le froid !

Ce que j’apprécie beaucoup avec cette forme de gilet est que l’on garde une bonne liberté de mouvement des bras contrairement à un gros manteau. Et par rapport à un gros pull, le feutre est beaucoup plus résistant (surtout quand je fais du feutre de plus d’1cm d’épaisseur… j’ai testé la résistance à plusieurs reprises, c’est top !)

Alors le premier est un cadeau pour ma maman.

Cette fois j’ai porté de la laine à la filature pour en faire une nappe de feutre que j’ai ensuite coupé de la forme du gilet et décoré selon mon envie du moment ! La nappe feutrée de la filature était un test pour comparer avec mon feutre.

 

P1050153

 

Ce gilet là est un cadeau pour une amie bergère…

Je l’ai feutré à l’eau chaude savonneuse avec de la laine de Roux Ardennais et de laine de pays (le marron).

La difficulté de ce gilet était que la laine n’était ni lavée ni cardée, cela rends le feutrage plus dur et plus long.

La fermeture reste encore à faire, à priori ce sera avec un beau bouton sculpté à la main..

 

P1050159

 

P1050160

 

Y’a pas plus simple comme gilet ! Je voulais un gilet qui crains pas trop pour travailler avec ! Donc je n’ai même pas passé de temps à faire des décorations.

J’ai de nouveau utilisé la nappe feutrée de la filature. Et les chutes issus de la découpe des emmanchures m’a servie à faire des poches, j’en voulais justement car j’ai toujours des petites bricoles à garder sur moi.

Voilà, simple mais super pratique ! :)

 

P1050161

 

 

Et le dernier de la série !

C’est un gilet pour moi, que j’utilise seulement pour sortir de ma caverne (pour aller au marché du village enfaite !)

Je suis très satisfaite du résultat, moi qui ai du mal à faire du feutre fin, là c’est mission réussi ! ll est réalisé avec de la laine de Roux Ardennais.

C’est aussi la première fois que j’arrive  à donner une forme aussi parfaite  à un gilet (c’est très subjectif je l’accorde), je le trouve très très beau… et il me va très bien !

Je trouve cela très difficile de réussir à faire des habits de la bonne taille en feutre car théoriquement la laine rétrécit de 30% au feutrage mais dans la pratique ça fait jamais ce que je veux !

 

P1050163

 

 

Publié dans Feutre par
Commentaires (2)
( 10 septembre, 2014 )

Toilettes sèches pyrogravées

Voici nos toilettes sèches qui ont été installées dans un tipi dans un coin du jardin, vu sur nos près et la forêt….P1040690

(Il y a une petite devinette en bonus….)

( 10 septembre, 2014 )

Toison feutrée

P1050103

 

Toison de Manech Tête Noire feutrée seulement d’un seul côté pour garder « l’effet mèche. »

Publié dans Feutre par
(1) Commentaire
( 10 septembre, 2014 )

Gilet en feutre

P1050102

 

Gilet réalisé en laine de Noire du Velay, non lavée non cardée

( 10 septembre, 2014 )

Collier en perle de laine feutrée

P1050107

( 10 septembre, 2014 )

Bonnets légers couleurs autonmales

P1050034P1050021

 

Petits bonnets en laine de pays et laine de Mérinos

( 10 septembre, 2014 )

Chapeau de lutin

P1050098

Chapeau feutré avec de la laine de pays

( 25 mars, 2014 )

Musette en feutre

Musette réalisé en une seule pièce. Décorations feutrées à l’eau chaude savonneuse et à l’aiguille.

Laine blanche de Mérinos et marron de Noire du Velay.

Mèches en laine de brebis des Carpates.

Bouton en bois.

 

P1040331 [1024x768]

P1040335 [1024x768]

 

 

Publié dans Feutre par
Commentaires (2)
( 25 mars, 2014 )

Echarpe en Nuno

P1040320 [1024x768]

 

D’habitude je n’aime pas beaucoup travailler avec de la laine teintée mais là je me suis laissée tenter par l’envie d’essayer une nouvelle technique : le nuno.

Il s’agit d’un feutrage sur soie avec de la laine Mérinos.

P1040319 [1024x768]

( 26 février, 2014 )

Mocassins

P1010392 [1024x768]P1010390 [1024x768]

Mocassins réalisés en cuir de vache épais. Ils se ferment  sur le côté grâce à  des lanières en cuir .

Très confortables car ils épousent  les formes du pied et ils permettent d’avoir une démarche très souple.

Par contre, il faut absolument éviter de marcher sur les routes ou tout autre revêtement abrasif car cela use très très vite le cuir des semelles.

Idéale pour la forêt, la montagne….

Nous les utilisons régulièrement mais jamais assez à notre goût car il est très difficile d’éviter de marcher sur les routes……

A l’intérieur, je rajoute une semelle en feutre, ce qui fait que même s’il gèle ou si mes pieds sont mouillés, je n’ai jamais froid aux pieds !!

12345
Page Suivante »
|